La Régence à Paris (1715 - 1723). L'aube des Lumières

du Oct. 20, 2023 au Feb. 25, 2024

Paris, Musée Carnavalet

La Régence commence officiellement le 2 septembre 1715, à la mort de Louis XIV, par un véritable coup d'Etat. Sous le gouvernement du Régent, Philippe d'Orléans, Paris change : le jeune Louis XV quitte Versailles et s'installe à Paris, au palais des Tuileries, où il demeure jusqu'en juin 1722. Le Régent, lui, s'installe au Palais-Royal où, entre mécénat éclairé et intrigues politiques, il transforme la ville en capitale.
Cette exposition présente, avec une grande acuité historique, les mutations socio-économiques, culturelles et esthétiques à l'oeuvre. Le développement de nouvelles sociabilités, notamment féminines, les heurts retentissants d'une criminalité violente, une spéculation financière sans précédent, le triomphe du théâtre et de l'opéra, ou encore les nouveautés des comptoirs commerciaux et du luxe - dont l'élite marchande est représentée par la célèbre Enseigne peinte par Watteau et les débuts d'une extraordinaire esthétique rocaille - rendent compte d'une modernité plurielle. Rappelons qu'on compte une oeuvre représentative de cette époque dans les collections du Polyptyque, : un très beau dessin de Watteau
 

 

Rare et indispensable. Chefs-d’œuvre des collections flamandes

du Oct. 31, 2023 au Feb. 25, 2024

Anvers, Museum aan de Stroom

«Rare et indispensable» se propose de nous emmener dans une promenade artistique et historique le long de plusieurs chefs-d'œuvre des collections flamandes. Parmi eux, Magritte, Bacon, Ensor, Moore, Jordaens, Rubens... Quelque 35 musées, grands et petits, ainsi que des églises, des bibliothèques et des collectionneurs privés prêtent temporairement des œuvres de leurs collections. Il s'agit dans tous les cas d'œuvres inscrites sur la liste des chefs-d'œuvre flamands depuis 2003. Ce décret garantit que les chefs-d'œuvre qui répondent aux critères 'rares et indispensables' ne peuvent pas simplement quitter la Flandre et qu'ils sont protégés et conservés le mieux possible.

Hilma af Klint & Piet Mondrian : Forms of Life

du Oct. 7, 2023 au Feb. 25, 2024

La Haye, Kunstmuseum

Après la Tate Modern de Londres, le Kunstmuseum de La Haye présente cette grande exposition mettant en parallèle les rapports à l'abstraction qu'ont développés, sans jamais se rencontrer, deux grandes figures du début du XXème siècle, la peintre suédoise Hilma af Klint (1862-1944) et le hollandais Piet Mondrian (1872-1944). Au moment où le progès scientifique a permis une étude toujours plus précise de la nature, la relation entre ces peintres et le monde naturel, voire spirituel, a évolué vers l'abstraction. Six thèmes principaux jalonneront le parcours de l'exposition : la peinture de paysages, l'évolution, les fleurs, les arbres, l'univers et la relation à l'espace.

 

Claude Gillot, Comédies, fables et arabesques

du Nov. 8, 2023 au Feb. 26, 2024

Paris, Musée du Louvre

Dessinateur et graveur des dernières années du Grand siècle, Claude Gillot tient une part de sa réputation à la fantaisie et à l’originalité de ses oeuvres, préfigurant la liberté de ton et de moeurs de la Régence.
Parodies paillardes, scènes de sorcellerie, arlequinades et improvisations de foire font avant tout de lui un artiste de la satire, de la comédie et des arts du spectacle. Ses innombrables dessins, recherchés des collectionneurs, témoignent  d’une intense activité dans une large variété de domaines, dans l’illustration, au théâtre et à l’opéra, pour le costume et pour le décor.
Au coeur de son oeuvre, Gillot affiche un attrait pour le comique de la Comédie italienne, avec ses pantomimes, ses acrobaties et ses figures travesties. Costumier et décorateur pour l’Opéra, l’artiste est aussi ornemaniste, collaborant avec Claude III Audran pour des intérieurs privés, renouvelant alors le répertoire ornemental de l’arabesque.

Berthe Morisot et le XVIIIe siècle

du Oct. 18, 2023 au March 3, 2024

Paris, Musée Marmottan

Le musée Marmottan Monet présente l’exposition « Berthe Morisot et le XVIIIe siècle. Watteau, Boucher, Fragonard, Perronneau ».
Si l’impressionniste Berthe Morisot (1841-1895) a toujours été une peintre de la vie moderne, son art a, de son vivant, souvent été comparé au travail des artistes français du XVIIIe siècle, poussant Renoir à la qualifier de « dernière artiste élégante et «féminine» que nous ayons eu depuis Fragonard ». En parcourant sa rétrospective posthume de 1896, Paul Girard commenta ainsi « C’est le XVIIIe siècle modernisé ». L’exposition se propose de rechercher l’origine de cette inspiration, de montrer, à l’appui d’œuvres du XVIIIe siècle, confrontées à ses propres œuvres emblématiques de l’Impressionnisme, les manifestations et la forme de son imprégnation et de sa compréhension du génie du siècle des Lumières.

Le Polyptyque possède une huile sur toile de cette artiste, intitulée Rivière au Bois de Boulogne (1886).

Goya : la rébellion de la raison

du Oct. 31, 2023 au March 3, 2024

Milan, Palazzo Reale

Le Palazzo Reale de Milan accueille l'exposition ''Goya. La rébellion de la raison'', une occasion importante de découvrir l'ensemble de la carrière artistique du maître espagnol qui s'est développée sur une longue période historique, saturée de changements et d'événements politiques, sociaux et idéologiques qui ont donné naissance à une nouvelle ère de l'Histoire. Goya a vécu la fin de l'Ancien Régime, l'époque des Lumières et de la Révolution française, les guerres napoléoniennes, la restauration absolutiste et l'exil.

L'artiste ne s'est pas contenté de représenter cette époque mouvementée : il a lui-même vécu une révolution picturale en phase avec la complexité historique qu'il a vécue, un changement qu'il a exprimé par l'image. À travers les sept sections thématiques de l'exposition, il sera possible de découvrir comment l'artiste a su transformer la peinture en un langage révolutionnaire, capable de rompre aussi bien avec les règles et les systèmes plastiques établis qu'avec l'imitation des modèles. La peinture des années de maturité de Goya est une peinture sans modèle, c'est l'expression intime et inédite d'un artiste qui crée de l'art tout en le révolutionnant avec un nouveau langage.

Formes de la ruine

du Dec. 1, 2023 au March 3, 2024

Lyon, Musée des Beaux Arts

L’exposition s’intéresse à toutes les formes de pratiques des ruines, qu’il s’agisse de la collecte de fragments d’activités humaines sur et dans le sol, de l’aménagement d’espaces naturels à des fins mémorielles ou cultuelles, ou encore de la construction d’édifices comme les mégalithes, les pyramides et les ouvrages d’art des grands empires. L’exposition se propose d’organiser une sorte de périple des ruines, un dialogue continu entre les civilisations autour de quatre thèmes : la mémoire et l’oubli, l’équilibre entre nature et culture, le lien entre le matériel et l’immatériel, la tension entre présent et futur.

Pesellino : un maître de la Renaissance révélé

du Dec. 7, 2023 au March 10, 2024

Londres, The National Gallery

Avec dans ses collections deux des chefs-d'œuvre incontestés de cet artiste, la National Gallery de Londres se fait un honneur d'organiser la première exposition rétrospective consacrée à Francesco Pesellino (c.1422–1457), peintre très demandé en son temps par la cour de Florence, bien que mort à seulement 35 ans. Entre l'inspiration qu'il trouva chez Fra Angelico (1395-1455) et l'influence de son maître, Fra Filippo Lipi (1406-1469), Pesellino mérite d'être étudié de plus près afin de mettre en lumière son propre style et de préciser le corpus de ses œuvres, grâce à des prêts d'autres institutions.

Les Impressionnistes sur papier : de Degas à Toulouse-Lautrec

du Nov. 25, 2023 au March 10, 2024

Londres, The Royal Academy

Rassemblant les œuvres sur papier des plus grands noms de l'Impressionnisme et du Post-Impressionnisme (Degas, Cézanne, Renoir, Van Gogh, parmi d'autres), cette exposition permettra de découvrir la façon dont le dessin est véritablement devenu un art à part entière à cette époque, ouvrant de nouvelles perspectives qui ont mené notamment vers l'Expressionnisme abstrait.

Turner : Three horizons

du Oct. 28, 2023 au March 10, 2024

Munich, Musée Lenbachhaus

L'exposition que présente le Lenbachhaus à Joseph Mallord William Turner (1775-1851) s'incrit dans le programme du musée de montrer les origines et l'évolution de l'abstraction au fil des siècles. En partenariat avec la Tate Britain, qui conserve une grande partie de l'héritage de Turner, cette rétrospective de près de 40 tableaux et d'une quarantaine d'aquarelles et esquisses permettra également de saisir la façon dont Turner a lui-même façonné le mythe autour de sa peinture, que ce soit lors d'événements publics ou bien dans le secret de son atelier.

Figure et paysage : l'art du XIXème siècle au cœur de deux collections privées

du Nov. 17, 2023 au March 10, 2024

Hambourg, Hamburger Kunsthalle

La Hamburger Kunsthalle expose certaines des plus belles œuvres provenant de deux collections privées hambourgeoises consacrées à l'art du XIXe siècle et qui se complètent idéalement. Une centaine de dessins, d'aquarelles, de pastels et de petits tableaux - dont plusieurs études à l'huile - datant de la fin du XVIIIe siècle au début du XXe siècle seront exposés avec, notamment, des artistes tels que Carl Gustav Carus, Johan Christian Dahl, Simon Denis, François-Marius Granet, Giovanni Domenico Tiepolo, Pierre-Henri de Valenciennes ainsi que Berthe Morisot et Edouard Vuillard.

Où sont les femmes ?

du Oct. 20, 2023 au March 11, 2024

Lille, Palais des Beaux-Arts

Sous titrée "Enquête sur les femmes artistes du musée", cette exposition se consacre aux œuvres du Palais des Beaux-Arts de Lille créées par des artistes femmes qui n’ont pas eu l’opportunité d’être exposées et traitées à leur juste valeur jusqu’alors.
Composé d’une centaine d’œuvres, le parcours retracera les trajectoires variées de ces créatrices, dont le travail couvre une période allant du 17e siècle à nos jours.
Le choix de mettre en lumière des peintures, des sculptures ou encore des dessins réalisés par des femmes s’inscrit dans une démarche plus globale de se saisir de la problématique générale de leur invisibilisation dans les arts. 
À l’issue de l’exposition, le parcours permanent se verra enrichi d’un certain nombre de ces œuvres d’artistes femmes présentées, pour la plupart, au public pour la première fois.

Horace Vernet

du Nov. 14, 2023 au March 17, 2024

Versailles, Château

Le château de Versailles met à l'honneur Horace Vernet  (1789 -1863), avec une exposition rétrospective, pour cette occasion, plus de 200 œuvres sont réunies, dont certains chefs-d'œuvre inédits, des dessins et des esquisses qui nous dévoilent le procédé de création de l'artiste.  

Peintre prolixe, encensé ou conspué par la critique, Horace Vernet n’a pas laissé ses contemporains indifférents. Cette rétrospective montre la richesse de ses sujets de prédilection, révélant son amour pour les chevaux et la chasse, son attachement à l’épopée napoléonienne, son goût pour la littérature romantique et Lord Byron, ou encore pour la mise en scène de ses origines familiales.

Rembrandt – Hoogstraten: Virtual Reality and the Force of Color

du Oct. 8, 2024 au March 17, 2024

Vienne, Kunsthistorisches Museum

Pour la première fois, le Kunsthistorisches Museum de Vienne consacre une exposition à Rembrandt et a choisi de présenter le maître du point de vue de son important élève Samuel van Hoogstraten (1627-1678). Dans ses propres écrits, Van Hoogstraten revient sur sa période d'élève dans l'atelier de Rembrandt et nous donne un aperçu unique de l'œuvre du maître, des pratiques de l'atelier, des méthodes de formation et de la théorie de l'art.

L'exposition offre de nouvelles perspectives sur l'œuvre de Rembrandt, en explorant les thèmes, les compositions et les caractéristiques de manipulation du maître du point de vue de la critique d'art contemporaine. Elle présente également, pour la première fois dans ce contexte, le travail de Samuel van Hoogstraten, l'élève éclectique de Rembrandt.

Amedeo Modigliani : regards modernes

du Nov. 24, 2023 au March 17, 2024

Stuttgart, Staatsgalerie

Cette exposition présentera une centaine de peintures et d'œuvres sur papier par Amedeo Modigliani (1884-1920) en les rapprochant d'œuvres de son entourage à Paris ainsi que de Gustav Klimt, Egon Schiele et Wilhelm Lehmbruck. Des parallèles étonnants deviennent visibles, ainsi que la nature exceptionnelle de l'art de Modigliani. L'exposition aura lieu en collaboration avec le Musée Barberini, où elle sera ensuite présentée du 26 avril 2024 au 18 août 2024.

Alphonse Mucha

du Nov. 17, 2023 au March 24, 2024

Aix en provence, Hôtel de Caumont Centre d’Art

L'Hôtel de Caumont consacre cette année son exposition d’hiver au grand maître de l’Art Nouveau, Alphonse Mucha (1860-1939). Cet artiste prolifique et visionnaire a révolutionné le rapport à l’art de ses contemporains en appliquant son esthétique, si caractéristique, à de multiples domaines comme les affiches, la publicité, la décoration intérieure ou encore le théâtre de la Belle Époque. À travers près de 120 œuvres provenant de la Fondation Mucha, cette exposition met en lumière toute la splendeur et l’évolution du style de Mucha où mysticisme, symbolisme, identité slave et beauté se côtoient.

À la poursuite de la beauté. Journal intime de la collection Prat

du Nov. 12, 2023 au March 24, 2024

Orléans, Musée des Beaux Arts

Le musée des Beaux-Arts d’Orléans continue son exploration des grandes collections privées d’aujourd’hui en invitant Véronique et Louis-Antoine Prat à célébrer les cinquante ans de leur première acquisition.
Cette collection de dessins français, parmi les plus prestigieuses aujourd’hui en mains privées, a fait le tour du monde. Depuis 1974 le couple d’amateurs s’attache à rassembler des feuilles d’exception des plus grands maîtres – Poussin, Watteau, Boucher, Fragonard, David, Ingres… – comme d’artistes plus confidentiels mais toujours à un haut degré d’excellence.

Edvard Munch: Trembling Earth

du Nov. 18, 2023 au April 1, 2024

Potsdam, Musée Barberini

La fascination d'Edvard Munch pour la nature joue un rôle tout aussi important dans son art que les représentations vivantes de sentiments humain.
Elle est abordée pour la première fois dans l'exposition Edvard Munch : Trembling Earth qui étudie la signification de telles images dans l'œuvre de Munch, remettant en question les hypothèses courantes et examinant les influences artistiques, scientifiques et philosophiques contemporaines qui ont contribué à sa compréhension de la nature. 

Caspar David Friedrich, Art for a New Age

du Dec. 15, 2023 au April 1, 2024

Hambourg, Kunsthalle

À l'occasion de ce qui aurait été le 250e anniversaire de Caspar David Friedrich (né en 1774 à Greifswald – décédé en 1840 à Dresde), la Hamburger Kunsthalle présente l'exposition anniversaire Caspar David Friedrich, Art for a New Age. Au centre de l'exposition la plus complète consacrée au plus grand artiste du romantisme allemand, depuis de nombreuses années, se trouve une rétrospective thématique comprenant plus de 60 peintures, parmi lesquelles un certain nombre d'œuvres clés emblématiques, ainsi qu'une centaine de dessins et d'œuvres sélectionnées des amis artistes de Friedrich. 

Disegno disegni. Dessins italiens de la Renaissance au XIXe siècle

du Dec. 8, 2023 au April 14, 2024

Vevey, Musée Jenisch

Le dessin italien ancien et moderne est au coeur de l’exposition Disegno disegni avec des oeuvres de Guerchin, Novelli, Piola, Tiepolo ou encore Zuccari,Dans le sillage du legs de René de Cérenville en 1968, qui faisait la part belle à la création graphique de la Péninsule, les fonds italiens du Musée Jenisch Vevey n’ont cessé de s’enrichir au fil des années, constituant aujourd’hui l’un des noyaux essentiels du patrimoine veveysan. Plus de 100 feuilles issues d’une collection particulière déposée au musée depuis 2003 sont mises en lumière pour l’occasion, dans un dialogue fécond avec les propres fonds de l’institution.

Le Paris de la modernité (1905-1925)

du Nov. 14, 2023 au April 14, 2024

Paris, Musée du Petit Palais

Après « Paris Romantique (1815-1858) » et « Paris 1900, la Ville spectacle », le Petit Palais consacre le dernier volet de sa trilogie au « Paris de la modernité ».

Tout au long du premier quart du XXe siècle, Paris continue plus que jamais d’attirer les artistes venus du monde entier et constitue le foyer d’un formidable rayonnement culturel. Paris est au cœur de l’innovation et de « ce qui se fait ». L’exposition illustrera comment Paris a réussi une fois de plus à maintenir cette position dans les premières décennies du XXe siècle en dépit de la recomposition de l’échiquier international.

À travers la mode, le cinéma, la photographie, la peinture, la sculpture, le dessin, mais aussi la danse, le design, l’architecture et l’industrie incarnant cette modernité à l’œuvre, l’exposition donne ainsi à vivre et voir la folle créativité de ces 1905-1925 ; période où Paris brille d’une aura artistique et culturelle, qui continue aujourd’hui de nous éblouir.

Turner and Bonington: Watercolours from the Wallace Collection

du Sept. 20, 2023 au April 21, 2024

Londres, Wallace Collection

Cette exposition rassemble les paysages à l'aquarelle de JMW Turner (1775-1851) et Richard Parkes Bonington (1802-1828), conservées par la Wallace Collection. C'est la première fois que ces œuvres sont exposées en 17 ans. L'exposition présente dix œuvres des deux artistes, avec quatre vues du Yorkshire de Turner et cinq scènes de Normandie et de Venise de Bonington.
Rappelons que le Polyptyque conserve pour sa part la première aquarelle documentée de Bonington, Le Port de pêche de Boulogne.

Félix Ziem, Saisir la lumière

du Dec. 17, 2023 au April 21, 2024

Evian, Palais Lumière

Le Palais Lumière présente une sélection de cent peintures, aquarelles et dessins issus en grande partie de la donation faite par Ziem en 1905 au Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris. Préoccupé au soir de sa vie par la pérennité de son œuvre, Ziem avait réuni un ensemble significatif de peintures et d’aquarelles pour en faire don à ce tout jeune musée. Cet ensemble provenant du fonds d’atelier accorde une place importante aux esquisses et révèle une part plus secrète de ce peintre dont la production pléthorique a fini par gâter la spontanéité. Le peintre est ici évoqué à partir des lieux qui inspirèrent sa quête d’une nature idéale, indifférent à la grande vague réaliste qui vint bouleverser l’art du paysage dans la deuxième moitié du XIXe siècle.

Claude Lorrain, dessins et eaux fortes

du March 2, 2024 au May 19, 2024

Chantilly, Musée Condé

Le cabinet d'arts graphiques du ahteau de Chantilly possède la plus importante collection de dessins de Claude Lorrain en France après celle du musée du Louvre, ce fonds y sera présenté dans son intégralité à l'occasion de cette exposition. En outre des œuvres inédites ou admirées de longue date provenant de collections publiques ou privées, révèlent également les questions que l’artiste se pose à lui-même et la manière dont il tente d’y répondre, permettant par-là une plongée au cœur du processus créatif et de l’intimité de l’une des figures les plus singulières de toute l’histoire de l’art.

Frans Hals

du Feb. 15, 2024 au June 9, 2024

Amsterdam, Rijksmuseum

Le Rijksmuseum présente une exposition d'une cinquantaine des plus importantes peintures de Frans Hals, dont beaucoup proviennent de plus grandes collections internationales. L'artiste est considéré comme l'un des artistes les plus innovants du XVIIe siècle, grâce à son style de peinture vif et impressionniste. Avec une audace et un talent sans précédent, il a capturé la vitalité de ses sujets – des régents majestueux aux musiciens joyeux en passant par les enfants – et les a fait vivre et respirer sur la toile.
L'exposition du Rijksmuseum constitue un moment historique puisque le tableau le plus célèbre de Frans Hals, Le Cavalier qui rit (1624), revient aux Pays-Bas pour la première fois depuis plus de 150 ans. Il viendra de la Wallace Collection de Londres, où il est exposé depuis 1870. 

Les arts en France sous Charles VII (1422-1461)

du March 12, 2024 au June 16, 2024

Paris, Musée National du Moyen Age

Le musée de Cluny met en lumière un moment charnière de l’histoire et de l’histoire de l’art, celui du règne de Charles VII (1422-1461). Ce règne qui s’inscrit dans une période troublée porte en germe l’extraordinaire renouveau artistique de la fin du 15e siècle.
L’exposition entend montrer toute la diversité de la production artistique pendant le règne de Charles VII. Elle rassemble de prestigieux manuscrits enluminés, peintures, sculptures, pièces d’orfèvrerie, vitraux et tapisseries. Enfin, une section entière sera dévolue à Jean Fouquet, l’un des plus grands peintres français du 15e siècle. Enlumineur de génie, il est l’auteur du célèbre portrait peint sur bois de Charles VII présenté en juste place dans l’exposition.

James Ensor. Maestro

du Feb. 29, 2024 au June 23, 2024

Bruxelles, Bozar, Palais des Beaux-Arts

On commémore en 2024 le 75e anniversaire de la mort du célèbre artiste belge James Ensor.
Bozar rend hommage à l’artiste avec une exposition mettant à l’honneur toutes ses facettes parmi une sélection d’une centaine d’œuvres. C'est l'occasion de découvrir la diversité de son travail, de ses œuvres de jeunesse à ses dernières créations : peintures à l’huile, œuvres sur papier, estampes, manuscrits, photographies et partitions manuscrites. Une attention particulière sera accordée aux œuvres moins connues, à ses créations de graphisme et à ses compositions musicales telles que La Gamme d’Amour.  

L'impressionnisme et la mer

du March 29, 2024 au June 30, 2024

Giverny, Musée des Impressionnismes

le musée des impressionnismes Giverny présente l'exposition L’Impressionnisme et la mer, qu se propose à travers les œuvres d’artistes tels qu'Eugène Boudin, Johan Barthold Jongkind, Claude Monet, Gustave Courbet ou encore Paul Gauguin, de donner une nouvelle vision de l’attirance des artistes impressionnistes pour la mer.
Au-delà d’une image générique et plaisante des impressionnistes à Deauville ou Cabourg, le sujet sera décliné selon des nouvelles perspectives thématiques et chronologiques : la vie des docks et des pêcheurs, le transport et l’industrie maritime, mais aussi les tempêtes ou encore le goût de l’ailleurs.

 

Brancusi

du March 27, 2024 au July 1, 2024

Paris, Musée National d'Art Moderne

Cette exposition rassemble près de 200 sculptures, photographies, dessins, films et documents d'archives. On peut ainsi admirer l'ensemble de la carrière de cet artiste si influent et novateur, de ses débuts à ses grands succès, en passant par ses œuvres plus controversées.
L'exposition du Centre Pompidou retrace ce long parcours artistique, en mettant en valeur le processus créatif de l'artiste. L’atelier, joyau de la collection du Musée depuis son legs à l’État français en 1957, forme la matrice de cette rétrospective, qui réunit des ensembles inédits de sculptures, grâce à des prêts majeurs de grands musées internationaux.

Théodore Rousseau La Voix de la forêt

du March 5, 2024 au July 7, 2024

Paris, Musée du Petit Palais

Le Petit Palais présente  une grande exposition consacrée au peintre Théodore Rousseau (1812-1867), qui a fait de la nature son motif principal, son monde et son refuge. Devenu chef de file de la colonie d’artistes qui fréquente le village de Barbizon et la forêt de Fontainebleau, il arpente la forêt solitairement, durant de longues heures, exécutant des esquisses sur le motif avant de réaliser ses œuvres définitives dans son atelier.
« Naturaliste entraîné sans cesse vers l’idéal », comme l’écrit Baudelaire, il joua un rôle fondamental dans l’affirmation d’une nouvelle école française de paysage au milieu du XIXe siècle, ouvrant la voie à l’impressionnisme.

Paris 1874 Inventer l'impressionnisme

du March 26, 2024 au July 14, 2024

Paris, Musée d'Orsay

Il y a 150 ans, le 15 avril 1874, ouvre à Paris la première exposition impressionniste..
« Paris 1874. L’instant impressionniste » propose de retracer l’avènement d’un mouvement artistique surgi dans un monde en pleine mutation. « Paris 1874 » fait le point sur les circonstances ayant mené ces 31 artistes - parmi lesquels sept seulement sont aujourd’hui universellement renommés – à se réunir pour exposer ensemble leurs œuvres.    
Une sélection d’œuvres ayant figuré à l’exposition impressionniste de 1874 est mise en perspective avec des tableaux et sculptures montrés au même moment au Salon officiel. Cette confrontation inédite permet de restituer le choc visuel des œuvres alors exposées par les impressionnistes, mais aussi de le nuancer, par des parallèles et recoupements inattendus entre la première exposition impressionniste et le Salon.

Michelangelo: the last decades

du May 2, 2024 au July 28, 2024

Londres, National Gallery

Ce printemps, la National Gallery de Londres consacre une exposition aux dernières années de Michel-Ange.
L'exposition du British Museum s'inspire de la réinstallation de Michel-Ange à Rome en 1534 après l'effondrement de la république florentine. Il entreprit alors une série de commandes papales, dont la fresque du Jugement dernier dans la chapelle Sixtine, la reconstruction de la basilique Saint-Pierre et la création des peintures murales de la chapelle Pauline du Vatican. Pour illustrer cet élan tardif de sa production, le British Museum dévoile le carton de l’Épiphanie (vers 1550), en cours de restauration depuis 2018, aux côtés des dessins préparatoires du Jugement dernier, des conceptions architecturales de Saint-Pierre et d'une sélection de ses écrits.

Caspar David Friedrich, Paysages infinis

du April 19, 2024 au Aug. 4, 2024

Berlin, Alte Nationalgalerie

À l'occasion du 250e anniversaire de Caspar David Friedrich (1774-1840), l'Alte Nationalgalerie de Berlin, présente une grande exposition de l'œuvre du plus important peintre romantique allemand. pour la première fois. Environ 60 peintures et 50 dessins venus d'Allemagne et de l'étranger, dont des icônes de renommée mondiale, seront exposés.
Une telle exposition est attendue depuis longtemps à Berlin, tout simplement parce que de nombreuses acquisitions et présentations publiques dans la capitale prussienne ont contribué à la renommée précoce de l'artiste du vivant de Frédéric et parce que la Galerie nationale abrite l'une des plus grandes collections de peintures de Friedrich au monde.

Samuel van Hoogstraten : l'art de l'illusion

du Feb. 1, 2025 au May 4, 2025

Amsterdam, Rembrandtshuis

Au musée de la Maison Rembrandt, des peintures, dessins, gravures et livres raconteront l'histoire de la vie et de l'œuvre de Samuel van Hoogstraten, dans une présentation mixte. L'exposition s'ouvrira sur le jeune Van Hoogstraten, qui débute sous la direction de son père à La Haye, découvre l'enseignement de Rembrandt et s'imprègne des leçons esthétiques et théoriques du maître jusqu'à formuler sa propre vision de l'art de peindre.